La caméra de l’iPhone 7 cacherait des capteurs 3D ? 

img_0157

Huawei a créé la surprise le mois dernier avec la sortie d’un smartphone très intéressant, le P9, qui intégre une innovation clé, la camera duale.
L’option technique choisie par Huawei est totalement différente d’Apple et Samsung, mais le but recherché est le même, concourir sur un usage identique : la photographie.

Les meilleures cameras d’Apple et Samsung bénéficient des innovations des capteurs CIS du leader sur le marché, Sony, mais aussi des innovations dans le domaine des VCM « voice coil motors » qui permettent de réaliser l’autofocus (AF) et la stabilisation optique de l’image (OIS). Huawei utilise une technologie de puce plus ancienne et sa technique VCM n’est pas à la pointe, car sans OIS. Néanmoins, en doublant le nombre de cameras et en investissant dans un processeur dédié, il parvient à dépasser ses concurrents. Malheureusement cette approche n’est pas sans contrepartie : le coût. Apple dépense environ 17$ en cameras dans chaque iPhone 6S Plus, et Samsung atteins 20$ sur son S7. Il est probable que Huawei ait dépensé près de 24$ par téléphone sur son P9. Cela en vaut il le coup (ou plutôt le « coût ») ? Certainement, pour l’image de Huawei. Est-ce qu’Apple et Samsung vont suivre ? Chez Yole Développement on ne croit pas au développement de cette option. D’un coté, Apple aurait bien mieux à faire, et actuellement, Samsung n’est pas prêt à dévier d’une stricte duplication de la stratégie d’Apple.

Maitriser la technologie duale, cela signifie -en fait- d’être capable de manipuler et de calculer une image en temps réel. Ceci n’est possible qu’en ayant la perception de la profondeur d’image. Oui, nous sommes en train d’évoquer la 3D ! Alors que plus personne ne souhaite parler de 3D après l’échec cuisant des télévisions 3D et autres contrôleurs comme le Kinect, puis le Leap Motion, l’imagerie 3D a fait son grand retour sans que nous le sachions. L’autofocus de l’iPhone 6 était contrôlé par des pixels spéciaux appelé PDAF pour Phase Detection Autofocus. Cette technique percevait déjà la profondeur de champs. Le « full PDAF » du Samsung S7, c’est la poursuite de cette tendance. Avec une double photodiode par pixel, chaque pixel est capable de percevoir la distance du sujet. Huawei, de son coté, utilise une triangulation au niveau du système entre ses deux capteurs pour créer une carte de profondeur de la scène. A la fin, l’information 3D se trouve valorisée pour l’usage principal de la camera du smartphone : la photographie. Dans le cas de Huawei cela permet également de réaliser un smartphone « sans protrusion ». De notre point de vue, Apple pourrait utiliser la technologie de perception 3D pour quelque chose de plus grande valeur.

Notre vision, c’est qu’Apple va utiliser la technologie de perception 3D pour sa camera frontale, soit avec un montage dual soit avec une camera 3D additionnelle. Il est dans l’ADN d’Apple depuis 35 ans d’innover sur l’interface homme machine (IHM) liée à l’informatique. Il ne fait aucun doute que les dernières innovations en la matière aient été étudiées avec soin par la firme issue de Cupertino. Ces dernières acquisition, Linx, Metaio et plus récemment Faceshift, montrent qu’ils ont travaillé sur la génération et l’utilisation de l’imagerie 3D depuis quelques années maintenant. Selon nous, le timing est le bon d’un point de vue technologique. C’est aussi le bon moment pour Apple de booster ses ventes avec une offre innovante. Nous pensons qu’en s’appuyant sur une technologie de perception 3D, il est possible de transformer l’expérience de conférence video Facetime et autres simili Skype. La capacité d’enlever l’arrière-plan, de créer des avatars, de regarder dans les yeux de l’appelant et éventuellement d’utiliser un casque VR, tout ceci a un potentiel réellement novateur. Apple est certainement le mieux placé pour mettre cela en place correctement. 



Pensez vous qu’un double appareil photo avec un capteur 3D suffirait à Apple pour faire redémarrer ces ventes ? 

Laisser un commentaire