Telegram : LE concurrent direct qui fait peur à Whatsapp

telegram

Aujourd’hui nous parlons d’une application qui fait le succès depuis un bon moment et qui fait grincer les dents de la concurrence : Telegram.

Pourquoi Telegram est meilleur que Whatsapp ?

  • Multi-plateforme : Alors que Whatsapp vient d’être rendu disponible sur le web en version bêta, Telegram est disponible sur Windows (PC, Windows Phone), iOS (Ipod, iPad, iPhone, Mac), Android (2.2 ou version ultérieure) et aussi sur le Web. Il est donc possible de commencer une discution sur PC et de la finir sur son iPhone.
  • Vitesse et qualité : L’envoi de message est instantané et la synchronisation avec les appareils l’est aussi. C’est un service supportant l’algorithme de cryptographie RSA (clé 2048 bits), ce qui la rend en théorie la plus rapide sur le marché actuel et utilisant le moins de data possible. Avec la Edge de Bouygues Telecom (par exemple) qui ne permet pas de charger une page internet dans le métro, les conversations telegram se chargent en 1 ou 2 secondes.
  • Envoi de tout type de fichier : Il est possible d’envoyer n’importe quel type de fichier via Telegram.
  • Taille de fichier : L’envoi de vidéo ou photo est limité à 16mo sur Whatsapp, sur Telegram il est possible d’envoyer jusqu’à 1.5Go.
  • Mode privé : Il est possible de commencer une conversation secrète, offrant un cryptage sécurisé à 200%.
  • Conversation de groupe : Jusqu’à 200 personnes.
  • Prix : Alors que Whatsapp propose son abonnement à 0.89€/an, Telegram est gratuit.

Telegram-toute-plateforme

Parlons vie privée :

Whatsapp fût racheté par Facebook pour 19 milliards de dollars. Facebook n’a pas racheté la technologie derrière l’application car ils l’ont déja avec l’application Messenger, ce qu’ils ont acheter est plutôt les millions d’utilisateurs Whatsapp, donc leur contacts, les habitudes, les messages et les données et médias envoyés.

Telegram quand à lui parle de messages cryptés avec une clé que l’entreprise elle même ne détient pas, rien n’est stocké sur leurs serveurs. En d’autres termes, même si ils se retrouvaient obligés de dévoiler le contenu des conversations aux forces de l’ordre, ils ne pourraient pas. De nombreux journalistes, syndicalistes, ONG et autres personnes de Corée du Sud ont basculés sur cette application.
Il est d’ailleurs possible d’activer le mode « autodestruction » qui va supprimer les messages tous les X jours.

Pour combler le tout, Telegram à lancé une campagne offrant 200 000 dollars à quiconque parviendra à décrypter les messages échangés via son application.

Sur Twitter, Will Pao à annoncé ne pas vouloir vendre son application ni faire de la publicité :

C‘est notre ADN. Pas de vente, pas de publicité, pas d’argent apporté par des investisseurs.

Alors, qu’en pensez-vous ?

[GARD align= »center »]

Laisser un commentaire